réglage ADC

Focusers, Porte-oculaires, Masques, Résistances, Batteries, etc
Répondre
olivdeso
Messages : 18
Inscription : 26 janv. 2014, 21:44

réglage ADC

Message par olivdeso » 13 avr. 2015, 02:28

Le plus simple pour débuter est d'essayer avec un oculaire :

On commence avec les 2 molettes superposées (en principe pas de correction ou minime) et on essaie d'identifier de quelle coté est le liseré bleu et le liseré rouge sur la planète. C'est assez facile avec une lunette, nettement moins moins évidement avec un SCT. avec un newton c'est entre les 2.

Les liserés bleu et rouge sont parallèle à l'horizon, la dispersion chromatique se faisant verticalement. Bien sur dans l'oculaire l'horizon n'est pas forcément le même que celui qu'on vois directement, ça peut tourner avec les renvois coudées ou autre. Bref ce qui compte c'est ce qu'on voit à l'oculaire.

On mets les deux molettes coté ouest, à mi chemin entre les 2 liserés. Puis on écarte franchement les molettes, au max ou presque. ça va faire des liserés très importants. Là on regarde 2 choses:
- ou est le liseré rouge créé par l'ADC? est il du même coté que le liseré rouge que tu avais au départ sur la planète sans correction ou alors de l'autre coté de la planète ?

- on regarde l'orientation des liserés créés par l'ADC par rapport à ceux créé par l'atmosphère.

1) si le liseré rouge créé par l'ADC est du même coté que le liseré rouge créé par la dispersion atmosphérique sans correction, c'est pas bon. Il faut tourner l'ADC d'un demi tour.

2) si le liseré rouge créé par l'ADC est du même coté que le liseré bleu créé par l’atmosphère c'est tout bon, les molettes sont du bon coté.

Maintenant qu'on sait de quel coté mettre les molettes, il faut régler l'orientation des liserés créé par l'ADC pour qu'elle corresponde à l'orientation des liserés créés par l'atmosphère. Donc on referme les molettes, on observe mien ou sont les liserés créés par l'atmosphère, puis on re-ouvre les molettes pour faire apparaître les liserés créés par l'ADC dans la même directions.

Pour finir on affine l'ouverture des molettes et on tourne les 2 molettes en même temps en gardant la même ouverture pour faire disparaître au mieux le liseré de l'atmosphère.

Sur Jupiter, c'est pas super flagrant en début de nuit, elle est encore haute, par contre sur Saturne en fin de nuit, le bénéfice de l'ADC est très important et on ne peut plus s'en passer.

En imagerie, on peut utiliser un filtre violet W47 pour régler l'ADC. Le filtre violet W47 laisse passer le violet et l'UV proche et il a aussi une fuite dans l'IR. Avec une camera monochrome sans filtre de luminance, si tu pointe une étoile à la même hauteur que la planète, tu verra donc deux étoiles sur le capteur, une en Ir et une en Violet/UV (ou une étoile allongée). Le but est d'ajuster les molettes pour réduire au max l’allongement de l'étoile et faire corresponde l'image UV avec l'image Ir.
Le plus simple est de tourner le capteur pour que l'étirement soit proche de la verticale du capteur, puis tu mets les molettes à l'horizontale par rapport au capteur et tu les ouvre progressivement de façon symétrique pour réduire l'étirement de l'étoile. Si l'étirement augmente des le début du réglage, alors il faut tourner l'ADC d'une demi tour et recommencer. Normalement, ça doit commencer par se réduire puis augmenter à nouveau quand on a passé l'optimum.

Attention, ça ne marche pas avec les camera couleurs qui ont un filtre de luminance ou Ir cut intégré. Ce filtre coupe les Ir, donc on n'a plus que la partie violette et donc une seule étoile non étirée. Bien sur ça ne marche pas non plus avec une camera mono si on compte mettre le filtre violet devant la roue à filtre et sélectionner le filtre de luminance dans la roue à filtre.

De mon coté j'utilise le filtre violet W47 de TS, que j'ai pu testé et vérifié qu'il avait bien une fuite en IR. Test ici :

http://www.webastro.net/forum/showpost. ... stcount=16

à défaut de filtre violet, un filtre UHC ou CLS (photo) devrait faire l'affaire. Là plus part des UHC laissent passer l'Ir et le OIII. Le CLS CCD coupe l'Ir, mais laisse passer le Halpha.
Bref dans quasiment tous les cas, on a donc encore deux bandes assez éloignées, une dans le bleu/vert (OIII/Hbeta) et une dans le rouge (Halpha) voir l'Ir.

Là avec un filtre UHC ou CLS laissant passer le Halpha, ça marchera avec une camera couleur (ou une mono avec sont filtre de luminance), les deux n'étant pas coupés par le filtre Ir cut/luminance de la camera.

Mais bon un tel filtre coûte cher et on a déjà d'excellents résultats à l’œil. Le chromatisme résiduel éventuel, peut tout à fait se corriger en recalant les couches sur une camera couleur. Avec une mono en RVB, pareil, on aura déjà bien corrigé le chromatisme intra-bande du bleu en particulier, il ne restera plus qu'à recaler les couches au post traitement.
Reste le cas de la luminance si on fait du L-RVB. Dans ce cas, le réglage de l'ADC est vraiment critique et le filtre violet prend tout son sens alors.

Un lien très intéressant mais en anglais ( ajouté le 04-02-2016) :
http://skyinspector.co.uk/atm-dispersion-corrector--adc

Répondre

Revenir à « Divers »